logo quesnoy et son histoire

Bienvenue

Sur le site de Quesnoy et son histoire

L'association a pour objet la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine culturel local: archives écrites, images, traditions et mémoire orale, constructions, métiers.

Depuis sa création en 2009, elle poursuit ce but en organisant des expositions et des conférences sur des thèmes très variés. Elle s'efforce aussi de faire connaitre le fonds d'archives communal et les fonds privés qui y ont été rattachés, en publiant livres et bulletins, et de répondre aux sollicitations d'autres associations et de particuliers concernant l'histoire de la ville. Elle se réunit une fois par mois.

Vous pouvez nous rejoindre (cotisation annuelle 10 euros), nous poser des questions, par mail ou par courrier à Quesnoy et son Histoire mairie 59890 Quesnoy sur Deule, ou par notre formulaire de contact.

Association fondée par André Clarisse en 2009

 


UN DÉBUT 2022 PROMETTEUR

Le samedi 19 février à 15 heures à la médiathèque, allée des étreindelles, présentation par son auteur Roger LEFEBVRE du tome 2 de l'histoire de Quesnoy à travers ses maires: "1904-1944, d'une guerre à l'autre". Cet ouvrage est mis en vente par souscription au prix de 16 euros (le prix normal de 19 euros sera appliqué à partir du 26 février)
Du 22 février au 5 mars, à la médiathèque, exposition "Les 100 ans de la reconstruction". c'est en effet en 1922 que fut approuvé, et aussitôt lancé, le plan de reconstruction de Quesnoy détruit par la guerre de 1914-18; un plan qui a créé le Quesnoy actuel
Le samedi 26 février, à 10 heures, au Château, rue Foch, assemblée générale de l'association, ouverte à toutes les personnes intéressées. Le bilan 2021 et la suite du programme. Une occasion de se rencontrer après toutes les restrictions de 2020 et 2021.

Dernières mises à jour sur le site.

02/03/2022: Ajout d'une galerie photo sur le cimetiere allemand
20/12/2021: Parution du bulletin N°24 pour nos adhérents
28/09/2021: Ajout nouveaux articles et documents (bulletins etc..).

LES INFOS de QUESNOY et son HISTOIRE

rejoignez-nous
rejoignez-nous

REVIVRE QUESNOY et ses maires Tome2 1904-1944

livre 2020

UN QUESNOYSIEN EN CAMPAGNE AU MAROC EN 1908

Un de nos membres les plus actifs, effectuant des recherches familiales, a déniché dans le journal La Dépêche du 16 mars 1908, une lettre qu'un jeune quesnoysien, blessé dans la campagne de 1908 pour conquérir la région de Casablanca, a écrite à ses parents. Le journal la commente ainsi: "Cette correspondance est réconfortante, elle fait ressortir l'état d'âme d'un vrai soldat français et sera lue avec plaisir".

" Hôpital militaire de Casablanca, 4 mars

Mes Chers Parents,

Je vous écris ici car j'ai été blessé au combat où je me suis très bien battu et où j'ai tué un Marocain.

Ne vous inquiétez pas pour moi car ma blessure sera vite guérie; mais comme c'est au côté on me défend de bouger et je dicte ma lettre à une dame infirmière de la Croix-Rouge qui est ici.

On était à 10 mètres des Marocains. Mon officier a été blessé aussi. Il y a eu des morts. Vous devez remercier Dieu que je sois resté vivant et être contents de savoir que j'ai bien rempli mon devoir.

L'hôpital a beaucoup de soleil, on est bien soigné, on est même gai et on s'aime bien les uns les autres.

Écrivez moi, je serai content d'avoir de vos nouvelles, de savoir ce que font mes petits frères et mes petites sœurs. Vous devez être contents que votre fils ait été blessé au service de la France. Bientôt je vous écrirai moi-même. Un caporal atteint dernièrement comme moi a été promptement remis sur pied.

Je pense bien à vous, j'attends impatiemment de vos nouvelles et vous embrasse de tout mon cœur.

Votre fils, Louis Desmarais "

Cette lettre témoigne à nos yeux d'un patriotisme naïf et cocardier, mais en même temps émouvant, caractéristique de l'époque, ainsi que de l'illusion coloniale qu'illustre aussi une autre page de journal, reproduite ci-après.

dessin de l'auteur
dessin de l'auteur

La mission civilisatrice de la France au Maroc: illustration de 1911, après les accords avec l'Allemagne qui laissent aux Français les mains libres pour achever leur colonisation (à gauche, document Wikipedia)

Un marché à Casablanca: cette photo de 1908 montre une reprise de la vie dans la cité, mais aussi les traces du bombardement par la marine française (à droite, document Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme)

La campagne du Maroc au début du XXème siècle est une des dernières opérations qui créent l'empire colonial français. La conquête du pays, partagé entre la France, sous le régime du protectorat, et l'Espagne, ne fut pas une partie de plaisir; elle s'est étendue sur une trentaine d'années, et a fait globalement plus de 100 000 morts.

Selon un officier français, Henri-Joseph Grasset, qui a participé à la campagne de la Chaouïa avec le 118ème régiment d'infanterie, voici le bilan des pertes pour cette campagne, celle où fut blessé Louis Desmarais, campagne qui ne constitue qu'une petite partie des opérations au Maroc.

"Durant cette campagne commencée en août 1907 et qui, ainsi, dura onze mois, dont sept d'opérations très actives pendant lesquelles l'ennemi fut pourchassé sans trêve ni repos, il n'a pas été livré moins de vingt-neuf combats dont plusieurs ont présenté les caractères et les dangers de ceux d'une guerre européenne. 14 officiers tués et 17 blessés, 86 hommes tués et 377 blessés tel fut le bilan des pertes. Ce sont là des chiffres élevés. Mais l'honneur de la France exigeait de pénibles sacrifices et son drapeau a pu, à la fin, être porté victorieusement au milieu d'un peuple justement réputé pour sa bravoure."

Les pertes du "peuple justement réputé pour sa bravoure" ne sont pas comptées, ce n'était pas une préoccupation à l'époque, mais elles furent encore plus élevées.

Derniere sortie à cause du COVID! LA SORTIE DU 31 AOÛT 2019.

Cette sortie des membres de l'association et de leurs proches a bénéficié d'un temps ensoleillé, ce qui était préférable car elle s'est déroulée en grande partie à l'extérieur.

Nous avons tout d'abord visité le fort de Seclin, un des forts de la ceinture de Lille construits au début des années 1880 par le général Séré de Rivière.

Ces forts, au nombre d'une douzaine, dont le fort voisin du Vert-Galant, se sont rapidement avérés inaptes à leur rôle de défense du fait des progrès de l'artillerie.

Ironie de l'Histoire, ce fut l'armée allemande qui les utilisa, comme casernement puis pendant la 2ème guerre mondiale comme lieu d'exécution de centaines de résistants.

C'est un couple de passionnés, M. et Mme Boniface, qui a racheté ce fort de Seclin abandonné par l'armée, l'a restauré, et en a fait un musée très intéressant avec notamment de rares pièces d'artillerie.

Nous vous conseillons vivement la visite de ce fort, Mr Boniface est un passionné inconditionnel et très bon narrateur. Différentes manifestation se déroulent tout au long de l’année, visible en visitant leur compte facebook .

Blog Featured Image
Nos dernières manifestations
Latest News 1
exposition deule
la ramsey
Latest News 1
exposition deule
conférences

Merci beaucoup pour l'interêt que vous portez à notre association, nous vous tiendrons informés de nos publications et manisfestations.

Michel Bertrand

President de l'association Quesnoy et son histoire


Contact

Des questions, ou un abonnement à notre bulletin trimestriel? merci de remplir le formulaire.